LE CHRIST, SOURCE D'UNE CULTURE NOUVELLE 
POUR L'EUROPE 
AU SEUIL DU NOUVEAU MILLÉNAIRE

Symposium présynodal au Vatican
11-14 janvier 1999

Au lendemain des événements historiques qui ont marqué l’Europe en 1989 et ont eu une répercussion durable dans le monde entier, le Pape Jean-Paul II prenait l’initiative de réunir pour la première fois un Synode spécial des Evêques pour l’Europe. Et il demandait au Conseil pontifical de la Culture de le préparer par un Symposium Présynodal qui s’est tenu au Vatican du 28 au 31 octobre 1991 et dont les Actes, Christianisme et Culture en Europe: Mémoire, Conscience, Projet, ont été publiés successivement en italien, français, espagnol, polonais, russe, allemand et portugais.

Au cours de la décennie écoulée, nombreux ont été les événements importants pour la vie de l’Europe entière. Après l’euphorie suscitée par la chute du mur de Berlin et les espoirs nés de l’implosion de l’empire soviétique communiste léniniste athée, les désillusions n’ont pas manqué, de nouvelles tensions sont apparues, des conflits ont éclaté. Les changements socio-politiques et les mutations culturelles entraînent des incidences considérables sur la vie de l’Eglise. Et la nécessité est apparue au Saint-Père de convoquer un nouveau Synode Spécial des Evêques, qui devrait se tenir en automne 1999.

C’est dans cette perspective qu’il est apparu opportun et important de réunir un nouveau Symposium Présynodal du 11 au 14 janvier 1999 au Vatican, en vue de fournir aux Evêques une préparation qualifiée. En rapport avec la perspective retenue pour le second Synode des Evêques pour l’Europe : " Jésus-Christ vivant dans son Eglise, source d’espérance pour l’Europe ", le thème proposé par le deuxième Symposium Présynodal est le suivant: Le Christ, Source d’une Culture nouvelle au seuil du nouveau millénaire.

Les quatre journées de travaux devraient permettre d’aborder de manière positive et prospective ces quatre dimensions fondamentales:

  • I. Retrouver les fondements : Philosophie et Théologie, Anthropologie et Sciences
  • II. Ressourcer : Famille et Education. Ecole et Université
  • III. Renouveler les Humanités . Belles Lettres, Arts, Communications
  • IV. Repenser la vie de l’homme dans la cité : Nations et Cultures, Ethique, Economie et Politique.

Ce Symposium Présynodal s’inscrit tout naturellement dans la grande dynamique qui, sous l’impulsion du Saint-Père, entraîne toute l’Eglise vers le troisième millénaire de l’ère nouvelle de l’humanité instaurée par la venue du Christ, Sagesse éternelle, Pensée et image substantielle de Dieu, né de Dieu et donné au monde par la Vierge Marie, lumière née de la lumière, principe de toutes choses et archétype de tous les hommes.

Au seuil du troisième millénaire, l’Eglise médite le mystère du Christ, Verbe incarné, et y puise l’élan d’une nouvelle évangélisation de l’Homme, cet Homme européen façonné depuis deux millénaires par l’Evangile, mais toujours en débat avec lui-même.

Ainsi, proposer le Christ comme source d’une culture nouvelle pour l’Europe au seuil du nouveau millénaire, c’est se donner la possibilité de surmonter la distraction métaphysique de notre culture et son amnésie de la dimension essentielle de l’Homme, personne créée à l’image et à la ressemblance de Dieu, rachetée par le Christ et animée de son Esprit-Saint d’intelligence, de sagesse et d’amour.

Depuis la chute des idéologies dominantes, l’Europe est soumise non seulement à la tentation de réduire la philosophie et l’anthropologie aux sciences humaines, et la théologie aux sciences religieuses, mais encore à la dislocation de la famille et au trouble de l’éducation, à la perte de confiance de l’école et de l’université, à l’effondrement des humanités, à une symbolique artistique sans lien avec le réel, à l’épuisement de l’homme dans la cité affrontée au choc des cultures, aux résurgences des nationalismes, à la crise profonde de l’éthique, aux soubresauts des économies, et comme à l’impuissance du politique à proposer des voies nouvelles capables d’honorer les légitimes requêtes de l’homme en ce tournant de son histoire.

Le Symposium Présynodal, en réunissant des hommes et des femmes des diverses cultures de toute l’Europe aidera à trouver les voies d’une Culture nouvelle pour l’Europe inspirée par le Christ qui " manifeste pleinement l’homme à lui-même et lui découvre la sublimité de sa vocation " (Gaudium et spes n°22).

La personne humaine a besoin de se retrouver dans toute sa dimension, aussi bien métaphysique que mystique. La réflexion anthropologique aidera à repenser la philosophie et la dimension mystique, redonnera un nouveau souffle à la théologie, christologique et trinitaire. L’homme est une personne qui vit en communauté. La première de toutes est la famille, où l’enfant reçoit sa première éducation, que prolonge l’école et complète l’université au service de la cité.

La plénitude de l’homme, " ce petit Dieu ", se manifeste dans toute sa bonté, sa vérité, son unité et sa beauté. Les Belles Lettres et les Arts l’expriment. Les moyens de communication la partagent. La cité est constituée de ces pierres vivantes que sont les hommes, dont l’activité économique, régulée par la politique et soutenue par les valeurs éthiques, se déploie dans les nations dont les cultures sont l’âme vivante.

Telle est la vérité de l’homme, dans sa plénitude révélée par le Christ, Source d’une culture nouvelle pour l’Europe au seuil du nouveau millénaire. Les apports conjugués de notre Symposium permettront d’en retrouver les fondements, d’en ressourcer les institutions, d’en renouveler l’expression et d’en repenser toutes les dimensions.

Nul doute que les contributions des femmes et des hommes de culture de ce continent, présentées dans un dialogue constructif et fraternel, ne fournissent un apport de qualité aux Evêques d’Europe pour le Synode du Grand Jubilé : " Jésus-Christ vivant dans son Eglise, source d’espérance pour l’Europe ".

* * * * *

 

PROGRAMME

I. Retrouver les fondements :
Philosophie et Théologie, Anthropologie et Sciences

Lundi 11 janvier à 9h
Présidence: Nikolaus Lobkowicz
, Eichstätt, Allemagne

1. Stanislaw Grygiel, Rome, Italie
L’homme nouveau, recréé par le Christ, construit l’Europe nouvelle.

2. Bruno Forte, Naples, Italie
La Trinité, source inspiratrice de la Communauté des peuples européens.

3. Julij Schreider, Moscou, Russie
Le Christ, source d’une culture nouvelle pour l’Europe.

4. Karen Nazaryan, Yerevan et Etchmiadzin, Arménie
D’est en ouest: une nouvelle culture et spiritualité pour l’Europe.

Lundi 11 janvier après-midi à 15h
Présidence: Irina Alberti Ilovajskaja, Moscou, Russie

5. Nataliya Kochan, Kiev, Ukraine
Le défi de l’anthropologie: la vérité chrétienne sur l’homme

6. Alejandro Llano, Pampelune, Espagne
Le renouvellement de l’anthropologie à la lumière du Verbe incarné

7. Per Beskow, Lund, Suède
L’identité chrétienne en une culture sécularisée

8. Vincenzo Cappelletti, Rome, Italie
Pour une nouvelle culture scientifique. De la mécanique scientiste aux nouvelles sciences de la vie. " Qui n’a pas fait l’expérience du mystère est comme l’œil qui n’a pas vu la lumière " (Einstein).

9. Ioan Icã, Bucarest, Roumanie
Pour un renouveau de la pensée chrétienne et l’unité spirituelle de l’Europe. Personne et Communion.

 

II. Ressourcer : Famille et Education. Ecole et Université

Mardi 12 janvier au matin à 9h
Présidence: Radim Palouš
, Prague, Rép. Tchèque

1. Maria de Jesus Barroso Soares, Lisbonne, Portugal
Pour une éducation chrétienne renouvelée devant les défis du troisième millénaire.

2. Julián Marías, Madrid, Espagne
Pour une culture chrétienne ressourcée : l’originalité de la perspective chrétienne.

3. William Stainsby, Donegal, Irlande
La défense et la promotion de la famille: pour créer et transmettre une culture chrétienne

4. Anita Stašulane, Riga, Lettonie
Eduquer " pour que le monde croie "

5. Ivan Dejanov, Skopje, Macédoine
Mens sana in corpore sano. Pour une nouvelle paideia - humanitas - sapienza.

Mardi 12 janvier après-midi à 15h
Présidence: Björn Bjarnason, Reykjavik, Islande

6. Herman De Dijn, Leuven, Belgique
L’avenir de l’université: un projet pour un nouvel humanisme chrétien dans le domaine de l’éducation

7. Hanna Barbara Gerl-Falkovitz, Dresde, Allemagne
Technique et religion. Grandeur et limites d‘un un savoir unifié

8. Anatol Gryckievic, Minsk, Biélorussie
Au carrefour des peuples et des cultures, d’Est en Ouest, éduquer l’esprit européen chrétien.

9. Toni Nikolov, Sofia, Bulgarie
Pour une philosophie européenne qui s’ouvre de nouveau avec courage à la dimension religieuse de l’existence.

10. Nodar Ladaria, Tbilisi, Géorgie
Pour un renouveau de la pensée, ressourcée dans le Christ, source de nouveauté intellectuelle et spirituelle pour le nouveau millénaire.

 

III. Renouveler les Humanités. Belles Lettres, Arts, Communications

Mercredi 13 janvier au matin à 9h
Présidence: Päivi Setälä
, Helsinki, Finlande

1. Patrick de Laubier, Genève, Suisse
Un nouvel humanisme chrétien pour le nouveau millénaire.

2. Ágnes Osztovics, Budapest, Hongrie
Verum et bonum. Unum et pulchrum.

3. Vincent Carraud, Caen, France
Nouveauté du Christ et renouvellement des Humanités.

4. Krzysztof Zanussi, Cracovie, Pologne
Le Christianisme, source inspiratrice pour le cinéma.

5. Dominique Ponnau, Paris, France
Le Christianisme, source de beauté ancienne et toujours nouvelle.

Mercredi 13 janvier après-midi à 15h
Présidence: Willy Gjon Kamsi, Tirana, Albanie

6. Léon Zeches, Luxembourg
Informer et former sans déformer. Evangéliser le quotidien.

7. Zbigniew Nosowski, Varsovie, Pologne
Du fait au commentaire. Susciter une opinion publique chrétiennement inspirée.

8. Peter Ryom, Copenhague, Danemark
Renaissance de la beauté musicale : le défi de la musique sacrée au XXIe siècle

9. Cristina Odone, Londres, Grande-Bretagne
L’écriture comme véhicule de valeurs chrétiennes

10. Karl Gervin, Oslo, Norvège
" L’homme et la société ". Pour une culture des Béatitudes.

 

IV. Repenser la vie de l’homme dans la cité:
Nations et Cultures,
Ethique, Economie et Politique

Jeudi 14 janvier au matin à 9h
Présidence: Censu Tabone, Valetta, Malte

1. Zeljko Mardešic, Split et Zadar, Croatie
Pour un ressourcement évangélique : nations, cultures et langues.

2. Ghelian Michailovic Prochorov, Saint-Pétersbourg, Russie
L’anamnèse du Christ, antidote à la vision libéral-communiste, source d’un nouvel imaginaire chrétien pour le nouveau millénaire.

3. Edmond Malinvaud, Académie Pontificale des Sciences Sociales, Cité du Vatican
Pour la culture d’une économie solidaire inspirée par l’Evangile : responsabilité des personnes et responsabilité des États.

4. Andrés Bajuk, Ljubljana, Slovénie
Economie en croissance et renouveau de la culture chrétienne.

5. Chiara Lubich, Rome, Italie
Pour une civilisation de l’amour. L’homme et la femme dans la cité.

Jeudi 14 janvier après-midi à 15h
Présidence: Federico Mayor, UNESCO, Paris, France

6. Cyril Svoboda, Prague, Rép. Tchèque
Le Christ au creuset des nations et au cœur des peuples. Une nouvelle culture chrétienne pour l’Europe du Troisième Millénaire.

7. Maria J.T. Martens, Utrecht, Pays-Bas
Créer une communauté de personnes animées par une civilisation de l’amour.

8. Dr Ján Szelepcsényi, Trnava, Rép. Slovaque
Pour une renaissance chrétienne de l’Europe.

9. Savas Agourides, Athènes et Salonique, Grèce
D’une Europe blessée à une Europe réconciliée par un " retour aux racines chrétiennes qui ont modelé la vie et la culture du continent " (Jean-Paul II).

10. Herbert Schambeck, Linz, Autriche
" Il est nécessaire de donner une âme à l’Europe d’aujourd’hui et de forger sa conscience " (Jean-Paul II).

</